En 2010, Svante Pääbo et son équipe de l'institut Max-Planck à Leipzig mettent au jour une découverte qui remodèle radicalement les fondements de l'histoire de l'humanité : de l'ADN de Néandertal est présent dan