Alfred Tomatis, rappelant que le locuteur est en même temps le premier auditeur de sa propre voix, montre que nous parlons en réalité avec tout notre corps et plus particulièrement grâce à notre oreille.